L'introduction : première voie d'entrée de la maladie

 

 

En cas de doute sur l'infection d'un animal

  • J’isole immédiatement l’animal suspect
  • Je fais réaliser un prélèvement par mon vétérinaire
  • Je préviens le GDMA
  • En cas de résultats positifs, le GDMA et mon vétérinaire m’accompagneront dans la démarche d’assainissement

 

Situation dans l'Indre

En 2016/2017, il y avait 2 foyers de besnoitiose connus dans l’Indre. Ces cheptels ont mis en place un plan d’assainissement avec l’aide du GDMA.

Pour 2017/2018, les 2 cheptels de la campagne précédente sont toujours en suivi. Suite à l’identification d’un nouveau foyer, une prophylaxie a été mise en place dans tous les cheptels voisins soit 13 cheptels suivis au total. A ce jour, il y a 7 foyers de besnoitiose dans le département.

La maladie semble ne pas avoir été transmise par le voisinage mais par l’introduction d’animaux positifs.

Lors de la campagne de prophylaxie 2019-2020, 21 cheptels ont été testés dont 14 connus positifs.

Pour 2020-2021, 52 cheptels ont été dépistés en prophylaxie. 28 cheptels ont eu des résultats positifs. Depuis février 2021, tous les cheptels du quart Sud-Ouest du département sont testés en analyse de mélange de 10 pour la besnoitiose.

 

Impacts économiques lourds

  • Jusqu’à 10% de mortalité
  • Réforme précoce des animaux atteints
  • Dégradation du niveau génétique car réforme précoce et forcée de nombreuses génisses
  • Difficulté de renouveler (jeunes plus sensibles, infertilité des mâles)

 

Agenda

Juin 2024
L Ma Me J V S D
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Aucun événement

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.