Descriptif de la maladie

Signes cliniques

Il s'agit d'une maladie d'origine virale, non transmissible à l'Homme, inscrite sur la liste des dangers sanitaires de Catégorie 2.

Cette maladie, dont la période d’incubation est longue, entraîne l’apparition de tumeurs au niveau des ganglions. Si celles-ci grossissent trop, elles peuvent entraîner la mort de l’animal.

Le virus infecte principalement les bovinés de plus de 2 ans, avec un pic d'incidence entre 5 et 8 ans.

 

Vache présentant une hypertrophie des ganglions lymphatiques due à la leucose - Source ENVA

Contamination et virulence

La Leucose est peu contagieuse. Le sang est la matière virulente principale, suivie du lait et du colostrum. La contamination est ainsi effectuée par transmission de globules blancs infectés (via seringues, instruments d'écornage, ...), par le colostrum (non thermisé) ou par l'intermédiaire d'arthropodes piqueurs (tiques, moustiques).

 

Lutte contre la Leucose

Prophylaxie

La France métropolitaine est officiellement indemne de Leucose depuis 1999. Les cas sont très rares, en 2014, 2 troupeaux (2 animaux) ont été considérés infectés.

La justification de la lutte contre cette maladie est liée aux impératifs du commerce intracommunautaire : il s'agit du maintien du statut officiellement indemne de la France.

 

Prophylaxie quinquennale, du 01 octobre au 30 avril

Le dépistage est réalisé par sérologie ELISA.

  • Cheptel allaitant : 20% des bovins de plus de 24 mois.
  • Cheptel laitier : dépistage sur le lait de grand mélange.

 

Surveillance des lésions à l’abattoir

 

 Prévention de la Leucose

Il convient d'appliquer les mesures d'hygiène générale (matériel d'injection à usage unique), et de rester vigilant lors des périodes de prolifération des insectes piqueurs.

 

Réglementation

Le statut "officiellement indemne" du cheptel est nécessaire pour la délivrance de la carte verte (pour une naissance comme pour une introduction, auquel cas la carte est éditée après la validation sanitaire de l'introduction).

En cas d'infection confirmée, un abattage partiel peut être effectué, par décision des autorités sanitaires. Une désinfection poussée des bâtiments d'élevage est alors organisée. Pour les cheptels sous surveillance (infectés, en assainissement), les frais de prélèvements et d'analyses H.T sont entièrement pris en charge par l’Etat.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Bilan Leucose 2014 ANSES.pdf)Bilan 2014 ANSES Leucose[Bilan favorable pour la leucose bovine enzootique en France en 2014: maintien du statut officiellement indemne]124 Ko

Agenda

Janvier 2020
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31
Formation GBPH : Guide des Bonnes Pratiques d'Hygiène européen
mardi 28 janvier 2020
Toute la journée

Formation Ovitel
jeudi 30 janvier 2020
Toute la journée

Formation GBPPLC
vendredi 31 janvier 2020
Toute la journée

Réunion de section St Sévère
lundi 03 février 2020
19:00 - 21:00

Formation Fabrications lactiques : accidents de caillage - MODULE 2
jeudi 06 février 2020
Toute la journée

Formation Boviclic Web
jeudi 06 février 2020
09:30 - 17:30

Réunion de section - Nuret le Ferron
jeudi 06 février 2020
14:00 - 16:00

Réunion de section - La Chatre
jeudi 06 février 2020
19:00 - 21:00

Formation fabrications lactiques : se perfectionner dans la fabrication de ferments à la ferme - MODULE 3
vendredi 07 février 2020
09:30 - 17:30

Réunion de section - Saint Benoît du Sault
vendredi 07 février 2020
19:00 - 21:00

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.